SARL M.G.T  1 allée des iris  -  84510 CAUMONT SUR SURANCE  
04 90 01 27 38 / 06 77 84 48 15

La condensation

L’humidité présente dans l’air provient de différentes sources. L'homme est ses activités sont une source d'humidité importante. En effet, l'homme respire, transpire, prend des douches, cuisine et lave son linge. Cette vapeur d'eau libérée dans l'air représente plusieurs litre par jour et par personne. 

Cette vapeur d’eau, contenue dans un air chaud et au contact d’une surface froide, se condense. Elle se transforme en eau. Les problèmes de condensation sont souvent causés par un manque  de ventilation. La maison n’évacue pas bien l’air vicié.  Les problèmes de condensation  ne sont pas forcément liés à l’âge de la construction. En effet, Les maisons récentes,  ultra isolées,  sont aussi concernées. Devenue trop hermétiques, nos habitations sont peu favorable au recyclage de l’air.

Renouveller l'air est  indispensable pour la santé et le bien-être de toute votre famille. 

Nous respirons 15 000 L d’air par jour.

Diagnostiquer la condensation

Nous réalisons  un diagnostic afin de  détecter la présence d'humidité et de vérifier si celle-ci est bien liée à la condensation et non à des infiltrations ou des  remontées capillaires.  Le taux  d’humidité  idéal se situe entre  45 %  et

65 %. Nous contôlons le taux d'humidité de votre habitation avec un hygromètre.

L’excès d’humidité provoque la dégradation de  votre habitat

Apporter un nouvel air dans votre habitat, permet :

  • D’éliminer l’excès d’humidité

  • D’évacuer les mauvaises odeurs et les polluants internes

  • De combler les besoins en oxygène

  • De filtrer les pollutions extérieures

Pour préserver la qualité de votre air et éliminer toutes les nuisances liées à l'humidité, vous avez besoin d'un système de ventilation efficace.

En effet, l'air à l'intérieur de votre habitation est 5 à 10 fois plus pollué que l'air extérieur. En sachant que l'on passe environ 80% de son temps à l'intérieur, il est important de préserver la qualité de l'air que l'on respire. Dans votre maison, vous pouvez être en contact avec des particules et des métaux lourds, de la fumée de cigarette ou avec des particules de combustion (cheminée, poêle) qui peuvent provoquer des maladies cardiovasculaires, cancers (poumons...). Vous pouvez également être en contact avec des composés organiques volatils qui proviennet des matériaux de construction ou de décoration, du mobilier, et des produits d'entretien. A l'intérieur des habitations se trouvent également des polluants biologiques (acariens, animaux domestiques et pollens) ainsi que des bactéries et des moisissures qui exposent les habitants à des allergènes à l’origine de l’asthme, des allergies et des pathologies nuisibles à votre santé.

Améliorer la qualité de votre air intérieur, c'est préserver la santé de vos enfants

Plus de 20% de la population française souffre d'allergie respiratoire.

Il y a plus de 4 millions d'asthmatiques en France (6,7% de la population et 9% des enfants). L'asthme est la première maladie chronique de l'enfant. Elle  provoque encore 1 000 décès par an chez les moins de 65 ans. 

Ventiler dans le bon sens

Le procédé VMI® est un système de ventilation des locaux basé sur le principe de l'insufflation. Cette technique prélève en un seul point l'air neuf extérieur, le filtre de ses polluants (particules fines, pollens, ect...), puis l'insuffle en un ou plusieurs points à partir desquels l'air balaye les pièces de vie et les pièces humides pour s'en échapper de manière naturelle via les bouches d'aération. La surpression permet d'évacuer les polluants intérieurs: humidité, CO2, COV et s'oppose aux remontées du radon. Le logiciel embarqué gère la mesure des paramètres température et humidité et module le débit d'air neuf en conséquence.

Une solution à chaque type d'habitat
En savoir plus
Nos installations
UNE FILTRATION HAUTE
PERFORMANCE

Le filtre VENTILAIRSEC F7 c'est l'assurance d'une filtration plus efficace contre les particules ! Il permet à la VMI® PRESTIGE+ de filtrer l'air entrant et de faire barrière à 96,7% des particules fines (de 2,5 microns en moyenne) et jusqu'à 82,1% des particules ultrafines de 0,3 micron.